Venez créer votre propre histoire ou en continuer une existante aux côtés des personnages phares de la série RWBY !


    Iris Smalt ~

    Partagez
    avatar
    Iris Smalt

    Messages : 16
    Date d'inscription : 08/12/2017
    Age : 18
    Localisation : Lyoko

    Iris Smalt ~

    Message par Iris Smalt le Sam 16 Déc - 0:39

    Iris Smalt
    Pseudo : Sora
    Age : 18 ans
    Comment as-tu découvert le forum : Hm... J'crois bien que je l'ai créé, mais j'suis pas sur...
    Remarque quelconque : C'est le meilleur forum ! Et j'dit pas ça car je l'ai créé, hein !
    Prénom : Iris
    Nom : Smalt
    Age : 18 ans
    Pays d'origine : Mistral
    Occupation : Etudiante à Haven
    Groupe : Aucun
    Arme
    Afin de pouvoir utiliser sa semblance, Iris se balade toujours avec son pinceau et ses encres sur elle. Comme deux amis, Iris ne s’en sépare jamais, quelle que soit les circonstances. Actuellement, elle ne possède que de les Dustinks rouge, verte, jaune et bleu, cependant cela saura changer avec le temps. Lorsque la jeune femme pourra acquérir de nouveaux types de dust, elle pourra créer d’autres encres avec, ce qui l’amènera a plus de possibilités.

    A côté de cela, la jeune femme est armée et sait se défendre. Elle utilise les mêmes armes depuis un bon moment, qui sont une paire de revolvers ayant la capacité de se changer en dagues. Rien de très original cela dit, mais Iris les aime bien. Elle ne sait pas pourquoi, mais au moment où elle les a vu, quelque chose à intimement lié la paire d’armes et la jeune femme, et depuis ils ne se séparent jamais. « Imagination » et « Dream », ce sont les noms des deux armes, restent toujours aux côtés de la jeune femme, avec ses encre, son pinceau et plusieurs chargeurs.
    Semblance
    La semblance d’Iris est née du seul attrait qu’elle a pour quelque chose dans sa triste vie : l’art. C’est à force de dessiner et de contempler toute sorte d’œuvres toutes plus magnifiques les unes que les autres que la jeune fille a commencé à développer quelque chose d’unique. Son propre pouvoir, l’illustration même de la seule chose qui illumine la vie de la jeune femme, Iris a décidé de le nommer Friendship.

    Iris peut faire vivre ses dessins. Besoin d’un compagnon félin pour égayer la journée ? Iris en dessine un, et le fait sortir de son rouleau de parchemin. Besoin d’aide pour se battre ? Quelques coups de pinceau plus tard, et un golem sort. Tout cela est très pratique, cela dit, pour l’instant les choses sont assez limitées. Suivant le type d’animaux, Iris ne peut pas en faire énormément. A titre d’exemple, Iris serait capable de faire une douzaine de souris, mais qu’un seul golem. Tout cela requiert de l’entraînement, et plus le temps passera, plus la jeune femme sera à même de créer plus de choses.

    Pour rendre tout cela plus puissant, Iris à réussi à créer de l’encre à base de Dust. Elle a appelé cela de la Dustink. Elle possède donc plusieurs Dustink aux couleur des Dust correspondantes : rouge, vert, bleu et jaunes. Ces quatre encres sont  faites à partir des dust les plus communes. Chaque Dustink utilisée donne une caractéristique de l’élément correspondant a l’animal: par exemple, un golem créé avec de la Dustink rouge aura la capacité d’enflammer ce qu’il touche ou de cracher des boules de feu, par exemple.
    Caractère
    Iris est quelqu’un que l’on qualifierait de Soleil : toujours radieuse et charmante, elle sait-être agréable à tout le monde. Le matin, rares sont les personnes à qui elle n’adresse pas un sourire éclatant. La voir triste est quelque chose d’exceptionnel, pour ne pas dire impossible. Iris sait particulièrement bien exprimer les sentiments, passant d’un sourire éclatant à un visage boudeur en quelques secondes. Tout ceci a le don d’attendrir et d’émerveiller les personnes avec qui miss Smalt échange, qu’ils soient amis proche ou qu’ils viennent de se rencontrer à l’instant même.

    Elle cherche souvent la tranquillité et ne fait que très peu de vagues. Ces traits de caractères en font quelqu’un de très sollicitée au sein de l’Académie de Haven. Elle est souvent là pour jouer les médiateurs au sein de conflits, ce qui fait d’elle une personne appréciée dont on requiert souvent l’avis dans des situations délicates : son discernement et sa volonté d’être la plus impartiale possible sont des qualités très utile lorsqu’il faut prendre une décision.

    Souvent reconnue pour sa gaieté, son optimisme et sa joie de vivre, Iris est quelqu’un qui sert de modèle aux quelques petites filles qui l’observent. C’est tout ceci qui en fait une personne admirée pour son impact positif sur le monde autour d’elle. Elle influence en bien son entourage, même si elle peut ne pas s’en rendre compte. Pourtant…

    Cette allégresse, cette joie de vivre, n’est qu’une façade parmi tant d’autres. La femme aux multiples visages, voilà comment Iris aimait se surnommer. En général, elle utilise toujours le même masque : celui que vous connaissez, à présent. Elle sait très bien s’adapter à toutes les situations, et jouer un jeu différent en fonction de la situation. Cependant, très peu de gens ont déjà eu le privilège de voir son vrai visage… Et, croyez moi, ce n’est pas très beau à voir.

    Son vrai visage est l’antithèse même du masque qu’elle se force à porter tous les jours. Tristesse, découragement et solitude : voilà ce qui anime le quotidien de la jeune femme, au plus profond de son cœur. Cela lui arrive souvent d’être un peu en retard, mais c’est car elle ne sait trouver la motivation de se lever le matin. Après tout, à quoi bon ? La jeune fille n’arrive pas à trouver sa place dans le monde de Remnant… C’est d’ailleurs à défaut de pouvoir aller autre part que la jeune femme est entrée à Haven Academy. « Peut-être trouverais-je un but, là-bas? » pensait-elle… Et bien, peut-être ?

    Le seul échappatoire de la jeune femme est l’art et la nature. C’est dans ces moments de solitude que la jeune femme aime à se perdre dans les jardins de Haven, contemplant d’un air absent les plantes et les ruisseaux donnant son charme caractéristique aux jardins de l’académie. Elle apprécie énormément le dessin, par dessus tout. Pourquoi l’art et la nature ? Et bien, difficile à dire… Peut-être est-ce parce qu’elle peut s’imaginer une autre vie au travers de sa plume, loin des tracas de la vie réelle ? Quoi qu’il en soit, rien n’est parfaitement sur aux yeux de la jeune femme, qui continue chaque jour de porter son masque de joie de vivre, inlassablement, comme symbole d’une lourde peine qu’elle a choisit de cacher aux yeux du monde entier.
    Physique
    D'une beauté fragile, Iris est remarquable. Ce ne sont pas ses attributs féminins qui pourront fasciner la gente masculine, oh que non. Les douces courbes de la jeune femme sont frêles : dessinées sur la base d'un buste assez étroit, y sont ajoutées des hanches un peu plus larges et une poitrine assez réservée. Rien n'est en excès chez la jeune femme : tout est proposé en petite dose, et c'est justement ces ingrédients en parfaite quantité qui rend la préparation si délicieuse.

    Miss Smalt a le visage brillant d’un éclat blanc, tel l’éclat d’une neige immaculée encore fraîche. Ses lèvres dessinent de jolies courbes sur le bas de son visage, comme les montagnes le font sur le ciel bleu d’un paysage de carte postale hivernale. Personne n’a encore réussi à poser les siennes sur celles de la jeune Iris, cependant on les imagine très bien : aussi douces que la neige, fermes comme une boule de neige bien ronde, chaleureuses à l’image du feu de bois crépitant dans la cheminée, rosées telle l’aurore observable au petit matin.

    Ses yeux sont profond, comme la rivière traversant les chants fleuris. Ses pupilles, colorées d’un violet puissant, sont comme deux améthystes remarquables, telles deux campanules sauvages au milieu d’un champ immaculé couvert de perce-neiges. Munis de longs cils fins, ceux-ci s’accordent avec les brins d’herbes peuplant notre belle prairie de perce-neige et campanules. Cette clairière fleurie aux couleurs printanière représente bien les yeux de notre chère Mistralienne.

    Comment le resplendissant Soleil d’été, les expression faciales de la jeune femme illuminent les journée de beaucoup de gens autour d’eux. Le sourire chaleureux qu’elle arbore toute la journée est symbole d’une joie de vivre certaine. Son teint coloré rappelle les fruits d’été poussant aux grands arbres peuplant les vergers de Mistral. Les chapeaux qu’elle porte si souvent sont parfaits pour ombrager le visage de la jeune femme, tel les feuilles vertes procurant une ombre bienvenue lors des chaudes journées d’été.

    Pour terminer, Iris aime particulièrement les vêtements colorés. Elle est susceptible de mettre n’importe quoi tant que la couleur est présente. Cependant, notre chère miss Smalt a une petite préférence pour les couleurs chaudes. C’est lors de fraîches journées d’automne que la jeune femme se surprend à contempler les paysages extérieurs, s’émerveillant du feuillage rouge-orangé tombant des arbres. Cela se retrouve dans ses vêtements puisque souvent elle se retrouve drapée des couleurs d’automne, parfois sans même en avoir fait exprès.
    Histoire
    C’est dans une famille assez aisée de la cité de Mistral que la jeune Iris a vu le jour, un matin d’automne. La journée fraîche s’était vue animée par les pleurs de la petite nouvelle-née, premier et dernier enfant de la famille Smalt. Le jeune couple ne souhaitait pas avoir une autre progéniture. Ils n’ont jamais expliqué pourquoi, cela-dit. Bah, ce n’est pas comme si Iris s’en souciait énormément de toute façon. Le ciel lui à donné des parents aimants et attentionnés, et elle ne s’en plaindrais jamais.

    Les Smalts n’étaient pas les plus fortunés de Mistral, cependant ils vivaient bien grâce à la profession des deux parents d’Iris. Ils n’ont jamais manqué de rien, et la jeune fille en était reconnaissante. C’est donc tranquillement que la jeune fille grandissait et qu’une future jeune femme exceptionnelle se formait au fur et à mesure que les jours passaient. Le temps défilait et Iris devenait toujours plus gentille et attentionnée, toujours sous l’œil bienveillant de ses parents.

    A l’école, aucuns problèmes : elle était appréciée de tout le monde, y compris des professeurs. Elle était toujours entourée d’amis, et les professeurs étaient toujours satisfaits de son travail. La fillette donnait le meilleur d’elle-même pour être une élève modèle, et cela payait : ses années d’écoles furent terminées avant-même qu’elle ne le réalisa, ainsi la jeune femme pouvait se diriger vers la suite de son parcours.

    Iris voyait grand. Elle voulait devenir huntress. Cette activité a toujours été quelque chose qui l’intéressait. Elle ne saurait pas vraiment expliquer pourquoi, cependant, c’était là, dans sa tête, et ça ne voulait pas sortir. C’est donc dés qu’elle le put qu’elle choisit d’intégrer une école de combat, école qui l’aiderait à passer l’épreuve d’admission à Haven Academy, l’école où les hunters sont formés. Le test d’entrée étant assez difficile, Iris travailla d’arrache-pied pour apprendre le plus et être prête pour ce moment tant attendu. C’est donc en travaillant le plus dur possible qu’elle passa ses années d’études au sein de l’école de combat, et c’est comme une récompense à tout ce travail fourni qu’elle passa le test d’entrée haut la main.

    Et à présent, là voilà. Ici, a Haven Academy, entourée de tous ses amis, de son équipe, mais aussi de tous ces gens qui l’admirent depuis les ombres.

    Voyez-vous… C’est ce que la jeune fille explique lorsqu’on lui demande de parler de sa vie. Dans les faits… Tout ceci est moins rose. Oh que oui, bien moins rose.

    Iris est effectivement née dans une famille quelque peu aisée de Mistral. Elle n’a effectivement jamais manqué de rien pendant son enfance, sauf d’une chose : de compagnie. Ses parents n’étant jamais disponibles à cause de leur travail, la fillette devait tout le temps rester seule. Elle aurait bien voulu trouver un peu de compagnie en jouant avec les enfants qui s’amusaient dans la rue avec un ballon, cependant ce serait braver l’interdiction formelle que ses parents avaient posé : ne pas sortir de la maison. Du coup, pour se distraire, la fillette commença a dessiner, et ses dessins remplirent bientôt toute sa chambre, signe qu’elle faisait rarement autre chose que ceci.

    C’est donc seule qu’Iris passa la majeure partie de son enfance. Elle se disait que l’école changera peut-être quelque chose ? Elle en avait vaguement entendu parlé, mais elle y mettait de l’espoir. Cependant, ses espoirs furent déçus lorsqu’elle tomba nez à nez avec la dure réalité de la bêtise humaine. Iris était bonne élève, et c’est pour cela qu’elle dut endurer les moqueries et la solitude durant ces quelques années. Cela ne fit que renfermer la jeune fille sur elle-même, devenant un coquillage que personne ne parvenait à ouvrir. D’ailleurs, personne ne se souciait du coquillage en question… pas-même ses parents. C’est donc ainsi que la jeune femme tomba dans la première phase de sa dépression.

    C’est donc par dépit que la jeune femme se dirigea vers la voie des Hunters. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais seul cette profession lui semblait intéressante. Au fond d’elle, elle espérait que la compagnie de gens cherchant le même but qu’elle allait la réconforter. Peut-être était-ce la seule raison pour laquelle Iris se dirigea vers les écoles de combat ? Elle-même ne savait pas vraiment. Toujours est-il qu’elle entra dans l’école la plus proche de chez elle. Elle espérait que la compagnie la sauverais de son état actuel, cependant…

    Rien ne se passa comme prévu. La compagnie ne lui faisait rien, et la jeune femme n’en pouvait plus. Pourquoi ? Pourquoi est-ce que rien ne s’arrange ? La jeune femme a passé de longues nuits blanches à réfléchir à la question, se tournant et se retournant dans son lit. Malheureusement, aucune réponse ne lui vint à l’esprit, et c’est ainsi qu’elle sombra dans une phase bien plus profonde de sa dépression, celle qui la colle encore aujourd’hui et qui ne semble pas être prête à lâcher l’affaire. C’est à ce moment là que la jeune femme décida de tout concentrer dans son cœur, de tout garder pour elle, et de mettre un masques, le masque qu’elle porte depuis lors et qu’elle n’est pas prêt de s’enlever.

    C’est donc pour se changer les idées que la jeune femme travailla dur, et continua de dessiner. Le dessin lui permettait de mettre ailleurs son esprit, de rêver et d’imaginer n’importe quoi, tandis que le travail lui permettait non pas de s’évader, mais de focaliser sa concentration et de lui permettre de continuer ses études. Après tout, elle ne pouvait rien faire d’autre, alors sa seule option était de continuer et de gravir les échelons afin d’entrer à Haven, chose qu’elle réussit à faire sans trop de difficultés.

    Nous voilà à présent avec une jeune femme au paraître radieux, mais la réalité est bien plus sombre : Iris est dans une dépression profonde, et elle seule peut l’en sortir.

    Du moins, pour l’instant.